Sie sind hier

La garde des enfants à Ville de Luxembourg: Proximité et Qualité

News

Les enfants ont besoin d’un bon encadrement, aussi en dehors des heures d’école. C’est la raison pour laquelle la Ville de Luxembourg a massivement investi dans les foyers scolaires. Ainsi, des foyers ont pu être ouverts au Rollingergrund, au Cents et à Merl. D’autres devront voir le jour au Belair et à Hollerich. En plus de nouvelles structures, il est important d’investir dans celles déjà existantes.

L’échevine responsable de l’éducation Colette Mart explique pourquoi la Ville de Luxembourg insiste sur le rapprochement entre le foyer et l’école : «Si les activités ont lieu dans un seul bâtiment, nous occupons moins de terrain, un aspect relevant en ville ! L’autre avantage est que les locaux peuvent être occupés conjointement. »

Renforcer l’individualité et la personnalité des enfants !

Pour Colette Mart il ne suffit pas que l’on s’occupe bien des enfants, mais qu'ils bénéficient également d'un encadrement qui les soutiendra activement dans leur développement : « Pour les foyers scolaires de la Ville nous misons sur un concept pédagogique de grande qualité. Le but est que chaque enfant soit soutenu dans le développement de sa personnalité. » Pour que les enfants puissent s’épanouir sans contraintes, des salles sont spécialement aménagées en tant qu’atelier ou pour les cours de gymnastique, mais aussi pour s’y reposer ou pour lire.

Le Luxembourgeois comme langue véhiculaire

La population de la Ville de Luxembourg est hétérogène et différentes cultures et différentes nationalités y cohabitent. C’est pourquoi Colette Mart insiste sur l’utilisation du Luxembourgeois au quotidien : « Nos enfants ont besoin dune langue commune, qui les unit. Le Luxembourgeois leur permettra aussi de mieux se débrouiller dans le système scolaire. »

Des locaux adaptés, un encadrement optimal et une langue commune : pour la Ville de Luxembourg l’enfant est au coeur de ses préoccupations !